bien-êtreBonheurCoachingCoaching de vieConfiance en soiEmotionslâcher-priseNon classéOffresParticulierpsychologie positiveRelations

C’est Noël ! Stressé(e) ou excité(e) ?

Il est encore temps de choisir comment vous souhaitez vivre vos fêtes de fin d’année !

Noël approche et fait remonter en nous différentes émotions. Certains peuvent ressentir de la joie à l’idée de retrouver leurs proches, d’autres de la colère d’être contraints à revoir ce cousin ou cette tante avec ses remarques inappropriées.

Dans le milieu professionnel, les émotions n’ont souvent pas lieu d’être, il faut savoir les « gérer ». Alors comment mieux les vivre ? C’est seulement dans les années 90 où le terme « intelligence émotionnelle » apparait. C’est le langage du cerveau : si une émotion se manifeste, c’est un signal qu’il nous envoie pour nous adapter à notre environnement. L’émotion est donc le moteur de l’action.

 

Par exemple, si du stress est ressenti comme émotion. Quel est le message ? Le cerveau envoie une décharge d’adrénaline, le cœur s’accélère, les muscles se contractent, tout cela de façon à ce que vous agissiez : fuir ou attaquer.

Nos émotions assurent donc notre survie. Si le stress est une émotion préhistorique, aujourd’hui il s’exprime encore lorsque le cerveau a besoin de plus d’éléments pour analyser la situation. Partez donc à la recherche des informations qu’il vous manque pour vous tranquilliser. Mais retenez que seulement 8% des inquiétudes sont à l’origine d’un danger réel (!). Vous pouvez donc vous organiser et vous concentrer sur l’essentiel.

Une autre émotion désagréable qu’il vaut mieux « gérer » sur le lieu du travail, est la colère. Elle s’exprime lorsque l’individu a besoin que ses valeurs soient respectées, ou de manière plus préhistorique, son territoire.

Quelle valeur est remise en cause dans la situation qui vous met en colère, est-ce une valeur véritablement essentielle ? Si elle ne l’est pas, il vaut mieux s’en détacher. Il est nécessaire de se rappeler que les émotions sont générées par l’interprétation qui est faite de la réalité. Avez-vous une possibilité de voir la situation sous un autre angle pour vivre mieux et moins longtemps des émotions désagréables ?

 

Comprendre ses émotions ne vous empêchera pas de les ressentir, mais cette démarche vous positionne en observateur de ces dernières et en diminue mécaniquement l’intensité. L’énergie qui a été créée par les émotions, en diffusant du cortisol dans votre corps pour ce qui est de la colère par exemple, peut donc ensuite être dirigée de manière consciente dans une autre action qui a du sens et devenir l’occasion de vous montrer combatif et déterminé.

Enfin, les émotions agréables comme la joie sont celles que votre cerveau cherche à reproduire. Retenez que le sourire est à l’origine de la joie et non le contraire. Vous produisez de la dopamine quand vous contractez vos zygomatiques. Alors souriez sans raison !

Quelles émotions vivez-vous lors des fêtes de fin d’année ? Ressentez-vous du stress car vous n’avez encore pas trouvé tous vos cadeaux ? Pourquoi ne pas offrir un cadeau qui a du sens cette année ?  Peut-être voyez-vous cette personne qui compte beaucoup pour vous ne pas avancer dans sa vie professionnelle ou personnelle à cause de certains blocages ? Pourquoi ne pas lui offrir le pack de 4 séances de coaching individuel Merci Mon Coach ?

Je vous souhaite de ressentir plein d’émotions agréables pour ces fêtes de fin d’année !

Merci Mon Coach
Elodie BANCELIN
Coach professionnel et consultant formateur
Certifiée ICPF & PSI 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.